Indice pour l’enquête : Le bénéficiaire d’une greffe de foie à l'hôpital du sud-ouest, de la ville de Chongqing, dit que le donneur était vivant (photo)

[Site Clartés et Sagesse]


He Yu, correspondant de Minghui/Clearwisdom/Clartés et Sagesse rapporte : L'hôpital du sud-ouest de la ville de Chongqing est suspecté de prélever les organes de pratiquants du Falun Gong pendant qu’ils sont encore vivants, cet hôpital est sur la deuxième liste d’enquête de la Coalition Internationale pour Enquêter sur la Persécution du Falun Gong (CEPFG).

Récemment, le CEPFG a reçu beaucoup de rapports au sujet de l'hôpital du sud-ouest, dans la ville de Chongqing. Certains des indices sont :

A partir du 7 mai 2006, Zhou Yongkang, ministre de la Sécurité Publique, a tenu une réunion secrète de deux jours à l'école du Parti Wanzhou, dans la ville de Chongqing. Après la réunion, de grands groupes de pratiquants de Falun Gong ont été transportés dans des camions spéciaux, entièrement fermés, utilisés dans le système juridique, au camp de travaux forcés Sanhe et à la prison de Changtan, à Fenshui, Wanzhou. La ferme de Tiemen (une ferme de thé) dans le comté de Zhong a vidé son stock de nourriture pour se préparer. Ces grandes prisons sont situées dans les montagnes, à 300 kilomètres de la ville de Chongqing, il y a les structures militaires souterraines énormes qui avaient été établies par le Parti communiste chinois (PCC). On trouve à Chongqing de nombreux hôpitaux militaires de grande envergure, y compris l'hôpital du sud-ouest, l'hôpital de Daping, et l'hôpital de Xinqiao, et il y a de grands équipements de recherche médicale à la troisième Université Médicale Militaire, qui font des recherches sur le corps humain.

Le 20 juin 2006, un patient qui a eu une greffe de rein, originaire du comté de Kaijiang dans la province du Sichuan, a révélé que l'hôpital du sud-ouest dans la ville de Chongqing a accès à une grande banque d’organes pour réaliser des greffes. Les patients de cet hôpital reçoivent rapidement des organes compatibles pour remplacer quelque organe que ce soit. Ce patient a eu une greffe de rein le 7 juillet 2005, et dix autres personnes ont également eu une greffe de rein au même moment.

En juillet 2006, on lui a rapporté que l'hôpital du sud-ouest fait des greffes de coeur, de foie et de rein. Ces dernières années, le Centre de greffe de foie et de vésicule biliaire à cet hôpital, a effectué plus de 100 greffes de foie par an. Dong Jiahong est chef du département de foie et de la vésicule biliaire, Yang Kang est chef du département du coeur et du thorax, un docteur surnommé Liu est chef du département de rein, et Wu Xiongfei est chef du département d'urologie.

Le département du foie et de la vésicule biliaire de l'hôpital du sud-ouest a commencé à faire des greffes de foie en 1999. En 2001, le département a été désigné comme étant un important laboratoire pour les greffes de foie au sein de l'Armée de la Libération du Peuple (PLA). En mars 2005, le département général de logistique a approuvé l'hôpital comme étant un Centre de greffe de foie du PLA. L'hôpital a la capacité d'exécuter six greffes de foie en même temps et d'accomplir 200 greffes de foie par an. L'hôpital prévoit des travaux d’agrandissement pour abriter 150 lits afin de répondre à la demande croissante de patients en Chine et à l’étranger et satisfaire le besoin de développement à grande échelle dans les opérations de greffe du foie. A partir de la fin de 2004, plus de 260 greffes de foie ont été réalisées à cet hôpital, le plaçant à la première place dans le sud-ouest de la Chine. L'hôpital a également fait une greffe d'organe avec un foie encore vivant d’un donneur adulte présentant un traumatisme externe ; une première mondiale. L'hôpital a également fait une greffe de foie d’urgence pour traiter une défaillance aigue du foie chez un patient, une première en Chine continentale. Le centre a également formé 21 équipes médicales dans les provinces de Jiangsu, Shandong, Guangdong, Shanxi, Henan, Yunnan, Sichuan, Xinjiang, Guizhou, Fujian, et les provinces du Guangxi font des greffes de foie. Le centre est devenu depuis lors, un centre de formation pour les greffes de foie.

 


Département du foie et de la vésicule biliaire à l'hôpital du sud-ouest

 

Le 19 juillet 2006, les enquêteurs de CIPFG ont appelé un patient de la ville de Chongqing, lequel a reçu une greffe du foie à l'hôpital du sud-ouest dans la ville de Chongqing début 2006. Le pseudonyme du patient est Hou Li, voici la conversation téléphonique enregistrée :

Enquêteur : Bonjour, vous êtes bien Hou Li ?

Hou : Qui est-ce ?

Enquêteur : Êtes-vous Hou Li?

Hou : Oui.

Enquêteur : Bonjour, je veux juste vous poser quelques questions. Avez-vous eu une greffe de foie ? J’ai quelqu’un de ma famille à Chongqing, son foie est en très mauvais état, elle a une cirrhose du foie. Le docteur a dit qu'elle a besoin d'une greffe de foie. Je veux l’aider à trouver l'argent [pour l’opération], et je dois également l'aider à s’informer. Comment vous sentez-vous maintenant après l’opération ?

Hou : Où êtes-vous ?

Enquêteur : Un membre de ma famille a besoin d’être opéré et je suis vraiment inquiet. J'ai entendu quelqu'un dire que certains obtiennent de grands résultats après l’opération, et d’autres ne se sentent pas très bien. Nous avons demandé à un docteur et il a dit que l’opération a eu un bon résultat et que nous pouvions vous interroger sur votre situation. Nous pourrions être rassurés en parlant un peu avec vous.

Hou : Il n'y a absolument aucun problème avec les cabinets de consultation à l'hôpital du sud-ouest, vous pouvez le croire.

Enquêteur : Avez-vous reçu l’opération en xx [mois] cette année ?

Hou : Oui, en ce moment je passe des examens. Je fais des examens chaque mois.

Enquêteur : Quel âge avez-vous ?

Hou : J’ai la cinquantaine.

Enquêteur : Quel genre de maladie avez-vous ?

Hou : L’hépatite B et la cirrhose du foie.

Enquêteur : Y a-t-il beaucoup de gens qui se font greffer un foie à cet hôpital ?

Hou : [rires] Plein, plein, des tonnes, parfois ils en font plusieurs [greffes] par jour. Cet hôpital du sud-ouest affilié avec la troisième Université Médicale Militaire est énorme. Les salles des patients hospitalisés à l'hôpital du sud-ouest sont en très bon état. Le bâtiment opératoire est équipé de climatiseurs. Ils peuvent faire des reins, des coeurs et des foies. Je dis la vérité et je ne mens pas, pas comme pendant le Grand Bon en Avant [mouvement communiste chinois de 1958 à 1962, époque où les mensonges et les exagérations étaient la norme et des millions de décès en résultaient]. Des choses comme celles-là, on ne peut pas les inventer. Venez vérifier par vous-même.

Honoraires

Enquêteur : Combien cela coûte-t-il ?

Hou : Ils sont tous différents. Certaines personnes ont dépensé entre 210 000 et 220 000 yuans, certains ont dépensé entre 180 000 et 190 000 yuans, et certains ont dépensé entre 160 000 et 170 000 yuans. Ça dépend de votre état. Ça coûte entre 160 000 et 170 000 yuans, au minimum. Si le patient est en bonne santé et n'a pas besoin de trop de transfusions sanguines et alimentaires, ça économise plusieurs dizaines de milliers de yuans.

Enquêteur : Alors, combien avez-vous payé ?

Hou : J'ai payé autour de 200 000 yuans, examens [post-chirurgicaux] compris. Maintenant, je me porte à merveille.

Enquêteur : Et on doit quand même payer le donneur du foie, n’est ce pas ?

Hou : Non. La première visite, l’opération, le foie et le traitement d’hospitalisation sont tous inclus dans les frais.

Informations sur le temps d'attente et la durée de l’opération

Enquêteur : Combien de jours avez-vous dû attendre après que vous ayez été admis à la salle d’opération et avant de pouvoir être opéré ?

Hou : J'ai attendu pendant plus de dix jours après être arrivé.

Enquêteur : Est-ce que vous avez attendu à la maison après la première visite, ou êtes-vous juste resté à l'hôpital et avez attendu là une douzaine de jours pour l’opération ?

Hou : Je suis juste resté à l'hôpital et j’ai attendu une dizaine de jours, et ensuite, j’ai été opéré.

Enquêteur : Quel est votre type de sang ?

Hou : Mon sang est de type A.

Enquêteur : Donc ça prend une dizaine de jours, pour le sang de type A. Mon parent est également de type A, je ne sais pas combien de temps elle va devoir attendre.

Hou : Un mois au moins, mais si vous avez de la chance, vous attendrez seulement quelques jours.

Enquêteur : L’opération est-elle longue ?

Hou : C’est vraiment rapide, juste quelques heures.

Enquêteur : Est-ce que vous avez attendu le foie après que votre abdomen ait été ouvert, ou ils ont apporté le foie avant qu'ils vous aient ouvert?

Hou : Je ne connais pas les détails, il me semble que le foie était prêt d’avance.

Enquêteur : Avez-vous reçu l’opération de jour ou de nuit ?

Hou : Mon rendez-vous était de nuit. L'hôpital du sud-ouest opère 24 heures sur 24, jour et nuit.

Enquêteur : Combien de personnes ont eu des greffes de foie à peu près en même temps que vous ?

Hou : Six ou sept.

Enquêteur : Vous avez tous été opérés le même jour ou sur plusieurs jours ?

Hou : Pas le même jour, [certaines opérations] étaient espacées de quelques jours.

Informations sur les médecins

Enquêteur : Quel docteur avez-vous demandé à l'hôpital ?

Hou : Tous les médecins sont bons au département de foie et de la vésicule biliaire.

Enquêteur : Quel docteur est bon en chirurgie ? Quel docteur vous a opéré ?

Hou : Tous les docteurs sont bons au département de foie et de vésicule biliaire de l'hôpital du sud-ouest. C’est le docteur Yang, professeur Yang et son équipe qui se sont occupés de moi.

Enquêteur : Quel est le nom du professeur Yang ?

Hou : Yang Ganyu.

Enquêteur : Nous avons entendu dire que le professeur Bie Ping [au département de foie et de vésicule biliaire] est également très bon. Y a-t-il un docteur appelé Bie Ping ?

Hou : Oui, oui, oui. Sa compétence professionnelle est excellente, il le fait très bien. Le professeur Yang, le professeur LiujKlots, des experts et des professeurs sont présents. Chaque opération nécessite sept ou huit personnes. Je ne peux pas l'expliquer par téléphone ; vous devriez venir voir par vous-même.

Informations sur les donneurs

Enquêteur : Savez-vous l'état de santé de la personne qui vous a fourni le foie ? Nous avons entendu dire que votre donneur était dans la vingtaine. Était-ce un homme ou une femme ?

Hou : Je ne sais pas, et je ne pose jamais de question là-dessus. Je suis d’accord tant que j'obtiens un bon organe. Je me doute que [le donneur] était jeune, comment pourraient-ils en prendre un vieux pour moi ? Je suis moi-même de cet âge. L'hôpital du sud-ouest est un si grand hôpital ; je crois qu'ils obtiennent tous les meilleurs donneurs. Les résultats de greffes sont tous très bons, indépendamment du fait que le patient soit un homme ou une femme, jeune ou vieux.

Enquêteur : Nous avons entendu dire qu'un hôpital a fait trois greffes de foie en un mois, et deux des patients sont morts, je suis vraiment inquiet.

Hou : Ce n'est pas un problème à l'hôpital du sud-ouest. Il est bien connu dans le pays. Vous pouvez vous rassurer, venez voir.

Enquêteur : Le donneur de foie était-il vivant ou mort ?

Hou : [Rires] vivant, naturellement j’en veux un vivant, il est bon seulement si le coeur bat toujours. Comment peut-il fonctionner mort ?

Enquêteur : Ah, ainsi vous dites que [le donneur de foie] était vivant ?

Hou : [Rires]. Oui, oui, oui, c’est ça.

Enquêteur : Pouvons-nous demander à l'hôpital nous-mêmes, un jeune donneur d’organe sain ?

Hou : Oui. Vous pouvez parler en tête-à-tête avec le docteur responsable. Vous devez être convaincu qu'il est jeune et sain, comment peuvent-ils en prendre un vieux ?

Enquêteur : Avez-vous eu une greffe de foie entière ou partielle ?

Hou : [Rires] Greffe de foie entière. Mon foie a été retiré en entier. Ma famille a vu le foie qui a été retiré.

Enquêteur : Ainsi, vous avez eu une greffe entière de foie vivant?

Hou : [Rires] Je m'arrête là, vous pouvez aller à l'hôpital et le vérifier par vous-même. Vous devez croire en cet hôpital. Dès que vous virez l'argent sur le compte bancaire de l'hôpital vous pouvez être 100% confiant. (il raccroche)

Contexte

En mars 2006, a été révélé le crime insoutenable du prélèvement d’organes par le Parti communiste chinois sur des pratiquants de Falun Gong vivants. On a dit qu’à l’intérieur du camp de concentration de Sujiatun, plusieurs milliers de pratiquants du Falun Gong, hommes et femmes, jeunes et vieux, ont eu leurs organes et cornées prélevés tandis qu'ils étaient encore vivants et vendus, ensuite leur corps était jeté dans un crématorium à l'intérieur du camp de concentration et brûlé pour détruire les preuves. Au moins 36 camps de concentration semblables à celui de Sujiatun existent en Chine ! Ce crime terrible a commencé fin 2000 dans les camps de travaux forcés, prisons, camps de concentration et hôpitaux de toute la Chine et ça continue aujourd’hui.

Le 4 avril 2006, l'Association du Falun Dafa et le site Web de Minghui/Clearwisdom (Site Clartés et Sagesse) ont établi la Coalition pour enquêter sur la persécution du Falun Gong en Chine (CIPFG). La coalition rassemble les forces internationales de la justice pour enquêter complètement et en détail sur les crimes du régime communiste chinois dans la persécution des pratiquants du Falun Gong, dans le but de mettre fin à cette persécution brutale qui dure depuis sept ans.

Après plus de deux mois d’enquêtes et de collecte de preuves, le 6 juillet 2006, David Kilgour, ancien secrétaire d'état du Canada, responsable des affaires de l'Asie Pacifique et haut membre du Parlement canadien ainsi que David Matas, avocat international des droits de l'homme, ont présenté aux médias canadiens leur « Rapport sur des allégations de prélèvement d'organe des pratiquants du Falun Gong en Chine. » Le rapport confirme les allégations selon lesquelles le régime communiste chinois a prélevé des organes de pratiquants du Falun Gong en vie et les a vendus pour des greffes dans un but génocidaire contre le Falun Gong. Le régime communiste chinois a dégagé des profits énormes et entraîné d’innombrables personnes des domaines médicaux, business, politique, militaire et juridique, dans ces crimes sanglants. M. Matas a qualifié le prélèvement d’organes des pratiquants du Falun Gong de «forme grotesque d’un mal jusque là inconnu sur cette planète. »


Traduit de l’anglais au Canada, le 3 août 2006.

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/8/3/76297.html

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/7/27/134139.html