Indices pour enquêter : Doutes sur les « prisonniers du quartier des condamnés à mort » à l'hôpital pour la tuberculose dans la ville de Fushun, province du Liaoning

[Site Clartés et Sagesse]


Environ vingt jours avant le Nouvel An chinois de 2005, quatre jeunes « prisonniers » avec des menottes et des chaînes aux pieds ont soudainement apparu dans une des salles du troisième étage du département de l'hôpital pour la tuberculose dans la ville du Fushun, province du Liaoning. Ils ont été attachés aux lits. Deux policiers étaient à l'intérieur de la salle et deux autres policiers étaient à l’extérieur pour les surveiller.

Pendant ce temps, un parent de mon ami a été hospitalisé dans cet hôpital. Cet ami m'a parlé au sujet de la situation ci-dessus.

Il a dit que les policiers ont dit aux autres patients et à leurs familles à l'hôpital ceci : Ces quatre prisonniers du quartier des condamnés à mort avaient moins de vingt ans. Les organes de leur corps avaient été vendus. Les acheteurs avaient payé les dépenses pour leur séjour dans l'hôpital et voulaient qu'ils mangent bien et boivent bien pour avoir des corps plus sains, après quoi, leurs organes seraient prélevés.

La vitre sur la porte de la salle où ces « prisonniers du quartier des condamnés à mort » sont restés, a été dissimulée, de sorte que les gens ne pouvaient pas voir ce qui se passait à l'intérieur de la salle. Personne d'autre n'était autorisé à pénétrer dans la salle. Ils sont resté à l'hôpital pendant plus de vingt jours.

Près du jour du Nouvel An chinois 2005, vers 2 h. du matin, deux fourgons sont venus et ils ont été emportés avec deux policiers pour surveiller chaque « prisonnier ».

 


Traduit de l’anglais au Canada le 12 août 2006

 

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/8/11/76661.html

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2006/8/4/134728.html