Un policier expose les horreurs du prélèvement des organes dans la ville de Harbin

[Site Clartés et Sagesse]


Je suis policier de la 7e Division du service de la police de la ville de Harbin et j’ai personnellement été témoin de la persécution inhumaine qu’a subie un pratiquant de Falun Gong. Les actes que j’ai vus étaient horribles et choquants.

Dans la ville de Harbin, District de Xiangfang de la région de Yazuiquan il y a une morgue où on procède à des autopsies sur les corps des détenus qui sont décédés de mort non naturelle. Les corps des personnes battues à mort sont envoyés, ici, en secret, aussitôt après leur décès et les médecins légistes les dissèquent ici. Dans cette pièce de moins de 100 mètres carrés il se trouve des dizaines de cercueils en verre dans lesquels il y a des corps trempés dans du formaldéhyde et qui ont été disséqués. L’odeur de sang et de formaldéhyde pénètre tout. Règle générale, la seule personne qui s’y trouve est un gardien âgé. Seuls les médecins de la prison et les médecins légistes peuvent y circuler à leur gré, sans crainte.

C’est dans cette morgue souterraine que les dissections ont lieu et c’est ici que les médecins ont prélevés les organes du pratiquant de Falun Gong, Zhang Yanzhao de la ville de Wuchang. Dans cette pièce horrible, le médecin légiste a attaché le corps de M. Zhang au sol en ciment. Un œil était manquant, il n’y avait plus de dents de devant et une de ses jambes était cassée. Tout son corps était recouvert d’ecchymoses. Ce qui était étrange c’est que son corps n’était pas raidi alors que sa mort remontait à 10 jours. La seule différence entre le corps de M. Zhang et le corps d’une personne vivante, c’est qu’il ne respirait plus. Après que le médecin légiste ait fait l’autopsie et prélevé les organes, il nous a montré à moi et aux autres policiers et aux autres personnes présentes les organes qui dégoulinaient encore de sang. La famille de M. Zhang a été forcée de signer le certificat de décès. Le corps a été envoyé ensuite au crématorium de Huangshanzui.

J’ai été moi-même témoin de cette persécution brutale d’un pratiquant de Falun Gong. Je rends ceci public pour que l’on puisse connaître la vérité sur la persécution et pour aider à arrêter ce crime inhumain. Je veux aussi essayer de compenser parce que j’ai été impliqué personnellement. Je souhaite que d’autres policiers qui connaissent la vérité viennent eux aussi, témoigner plus de ces crimes. J’espère également que ceux qui ont participé à cette persécution s’arrêteront et qu’ils feront à l’avenir des actions justes pour racheter le mal qu’ils ont fait..


Traduit de l’anglais en France le 4 septembre 2006

 

Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/8/28/77399p.html

 

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2006/8/7/135015.html