Kyoto, Japon : Révéler les atrocités des prélèvements d’organes durant la Huitième Assemblée des Religions pour la Paix

 

[Site Clartés et Sagesse]


La Huitième Assemblée des Religions pour la Paix a eu lieu en fin août à Kyoto. Plus de 800 chefs religieux et 1200 autres représentants de quelques 100 pays y ont participé. Quelques pratiquants de Falun Gong de la ville de Kinki, au Japon, ont également assisté à la conférence. Ils ont saisi l’opportunité pour informer certains participants de l’assemblée au sujet des effroyables atrocités de prélèvement d’organes pratiquées par le Parti communiste chinois (PCC) sur des pratiquants de Falun Gong vivants.

Apprenant ces atrocités, un délégué de la conférence originaire d'Afrique a été très choqué. Il a souligné à plusieurs reprises que de telles atrocités étaient interdites par n’importe quelle religion et qu’il informerait davantage de personnes dans son pays au sujet de ces crimes

Deux représentants italiens, un catholique et un autre protestant, ont dit qu’ils savaient qu’il n’y avait aucune liberté de croyance dans la Chine communiste, et que les seules religions reconnues officiellement étaient toutes contrôlées par le PCC. Bien qu’ils avaient entendu parler de la persécution du Falun Gong, ils n’étaient pas au courant des atrocités des prélèvements d’organes en masse. Ils étaient tous les deux d’accord sur le fait que les religions devaient prendre des mesures appropriées en réponse à de telles atrocités.

Un évêque catholique d'Afrique occidentale a dit que des atrocités si révoltantes ne sont pas tolérées par la communauté internationale. Cependant, il a dit que certains pays démocratiques sont coupables moralement, étant donné qu’ils ont sacrifié les valeurs humaines fondamentales pour des intérêts économiques.

Quand un pratiquant a juste mentionné le “Falun Gong,” un pasteur américain a dit qu’il était au courant pour la persécution du Falun Gong et que les pratiquants de Falun Gong étaient les frères des Chrétiens. Il a dit que les pratiquants de Falun Gong faisaient face à une terrible persécution similaire à celle des Chrétiens 2000 ans auparavant. Concernant les prélèvements d’organes, il a dit qu’il diffuserait l’information de son côté et espéré que les gens travailleraient ensemble pour mettre fin à ces crimes atroces.


Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2006/9/7/77743.html

Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2006/9/4/137048.html

http://fr.clearharmony.net/articles/200609/28768.html