Taïwan : Un expert international des droits de l'homme a dit que le PCC devrait permettre des enquêtes sur les allégations de prélèvements d'organes (Photo)

 

[Site Clartés et Sagesse]

 


Écrit par Zheng Xiaowei

 

Lors d’une visite à Taïwan, M. Theo van Boven, ancien rapporteur spécial sur la torture aux Nations Unies et expert international sur la question des droits de l'homme en Hollande a dit que la Chine a signé la convention de l'ONU contre la torture, elle devrait donc arrêter la torture. M. van Boven a précisé que puisque la Chine nie les accusations de prélevements d'organes, le gouvernement chinois devrait permettre à des professionnels de mener des enquêtes à ce sujet en Chine.


 


M. Theo van Boven, de Hollande, ancien rapporteur spécial sur la torture aux
Nations Unies et expert sur la question des droits internationaux de l'homme

 


Lors d’une entrevue à Taïwan, M. van Boven a dit qu'il a reçu beaucoup de documents sur la persécution du Falun Gong quand il était rapporteur à l'ONU. Il a signé une lettre ouverte en Europe exigeant que le parti communiste chinois (PCC) ouvre ses portes pour permettre à des professionnels de mener des enquêtes sur les prélèvements d’organes en Chine.

M. van Boven a dit que bien que le PCC ait nié l'existence des prélèvements d’organes, il y a beaucoup de conflits entre leurs rapports officiels et les informations individuelles. M. van Boven a dit qu'il est difficile de connaître les détails sur les prélèvements d’organes, puisque le PCC ne permet pas d’enquêtes. Il a souligné qu'on devrait permettre à des professionnels de mener des enquêtes indépendantes.

Il a précisé que la Chine a signé les conventions de l'ONU contre la torture, un document qui exige des gouvernements qui ont signé de mener des enquêtes impartiales dès que des allégations sur la torture seront évoquées.

Les Jeux Olympiques sont l'occasion, pour la société internationale, d'aider les droits de l'homme en Chine

M. van Boven a dit que les Jeux Olympiques 2008 sont l'occasion de faire respecter les droits de l'homme en Chine. Il a précisé qu'il est approprié de relier les Jeux Olympiques aux questions des droits de l'homme, et que la société internationale devrait utiliser cette occasion pour améliorer la situation des droits de l'homme en Chine.

A soixante-treize ans, M. van Boven se préoccupe depuis longtemps des droits de l'homme en Chine. Quand il était le rapporteur de l'ONU, il a exigé que des enquêtes soient menées en Chine. En raison des refus de coopération du gouvernement chinois, de telles enquêtes n'ont jamais été effectuées. Le rapporteur actuel de l'ONU est allé en Chine, mais en raison de toutes sortes de difficultés, il n’a pas rassemblé beaucoup de preuves.

M. van Boven a dit que le rapporteur actuel a fait plein de bonnes suggestions pour améliorer les droits de l'homme en Chine, mais ce qui est le plus important est de mettre en application ces suggestions. La société internationale devrait prêter attention à mettre en application ces suggestions en Chine.


Traduit de l’anglais au Canada le 22 mai 2007

Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2007/5/18/155108.html

Version anglaise disponible à : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2007/5/22/85968p.html